ITW JO: Priscilla STEVAUX, l’espoir brésilien

17/08/2016  Par Fabmx1 
0


Priscilla STEVAUX est la seule Brésilienne sélectionnée aux JO de RIO. Fière représentante de son pays, elle a beaucoup travaillé pour être au top niveau. Elle n’est pas franchement une favorite pour ces JO, mais elle, elle croit en ses chances de médaille. Et si elle pouvait créer la surprise lors des ces jeux dans son pays, poussée par tout un peuple ?  Depuis le début des ces JO, on sait que le public brésilien fait des miracles et porte haut ses athlètes…

(Grand merci à Claude Vuillemot qui de par ses connaissances a pu réaliser cette interview écrite alors que Prescilla Stevaux est très sollicitée à la veille de ces Jeux/ Pics Fabmx1 & Rubens Shiromaro)

_FAB7139

Bonjour Priscilla, FABMX1 te remercie de prendre un peu de temps pour répondre à quelques questions.

-Comment vas-tu à la veille de l’épreuve de BMX ?

Je suis super excitée pour ces Jeux Olympique ! C’est la plus grande épreuve pour un athlète, j’ai hâte d’être là à faire ce que j’aime le plus, et  face à mon public !

-Cela doit être particulier de faire ces jeux dans son pays. Ta famille, tes amis peuvent te suivre. Est-ce qu’il n’y a pas trop de pression à gérer ?

Je pense que la pression est pour tout le monde. J’ai pleinement conscience que c’est dans mon pays, je pourrais penser que c’est la chance de ma vie mais je préfère profiter de l’événement tel qu’il est. Ça va être ma première fois aux JO,  je me suis beaucoup entraîné, alors je veux juste profiter de tout ce moment et de la meilleure façon, avec le même plaisir que lorsque j’ai commencé avec cette même passion pour le ride avec mon BMX !

Le Brésil est devenu fou avec ces Jeux Olympiques

_FAB8707-2

-Il doit y avoir un énorme enthousiasme envers les athlètes du Brésil. Est-ce que tu es beaucoup sollicitée par les médias ?

Oh oui ! Le Brésil est devenu fou avec ces Jeux Olympiques et j’adore toute cette atmosphère ! Tous les médias nationaux et les journaux  ont parlé de « Rio2016″ donc j’ai fait beaucoup d’interviews ce qui est assez bon pour faire connaître le BMX  au Brésil et d’attirer de plus en plus de pratiquants pour ce sport.

-Rio sera l’aboutissement de plusieurs années de dur travail. Ta préparation a été perturbée par quelques blessures. Aujourd’hui, est-ce que tu penses être au top de ta forme ?

C’est exactement 4 ans de détermination et d’investissement avec mon frère Douglas (Stevaux) qui me coach et moi-même… J’ai fait une pause au niveau de mes études à  l’université (je fais des études d’architecture) pour rester concentrée sur mon entraînement. Mon frère se consacre à étudier l’éducation physique pour moi. Il suit et supervise tout mon entraînement et ensemble, le rêve devient réalité ! Et je pense que grâce à dieu, je suis dans la meilleure forme physique possible en ce moment… Je suis trop contente !

Mon plus grand ennemi c’est moi-même…

_FAB6963

-Comment te situes-tu par rapport aux grands noms du plateau féminin ? Qui crains-tu le plus ?

C’est drôle de revenir à mes débuts lorsque j’avais 7 ans et que je rêvais de ces championnes, de mes héros… Et maintenant de pouvoir rouler avec elles, d’être une professionnelle et une Élite de BMX. Je n’ai peur de personne, aussi tout ce qui peut me faire peur, c’est d’être sous la pression et non qui peut me mettre la pression… Mon plus grand ennemi c’est moi-même…

-Et pour l’épreuve des hommes, tu as des favoris ?

C’est difficile chez les hommes d’avoir un favori, tous ces pilotes sont bons, je les admire tous, tout le monde qui est là (aux JO) a des chances de gagner !

14055097_1051022138347270_6312003763614134945_n

-Cela doit être frustrant de ne pas avoir pu s’entraîner sur la piste. Est-ce que les difficultés du circuit te conviennent ?

Oui malheureusement je n’ai pas pu m’entraîner sur la piste, c’est le règlement international. Mais j’ai quand même pu m’entraîner en Californie du sud à Chula Vista sur la réplique de la piste des Jeux. Je suis allé au Test Event de la piste à Rio et je me sens bien sur cette piste. J’ai trop hâte d’y rouler !

-Et pour finir, on imagine que tu rêves d’une médaille. Ce serait extraordinaire devant ton public. Quel sera ton objectif ?

Le moment le plus dur a été tout le chemin pour obtenir la sélection Olympique, quand j’ai commencé l’aventure Olympique, le but était de se sélectionner. Maintenant que c’est fait, mon nouveau but est de gagner une médaille Olympique et que mon pays soit fier de moi…

13435358_10209574392019312_8628693388302595889_n

1









Vous aimerez aussi




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire plus
JO TIME TRIALS: Quand ? Qui ? Comment ? C'est le grand jour avec l'entrée en piste du BMX aux JO de RIO et l'épreuve de TIME TRIALS. Fabrice Vettoretti, ex-sélectionneur...