C’est l’histoire d’un mec de 32 ans qui donne une leçon…

23/05/2018  Par Fabmx1 
0


C’est parti pour une histoire, un pan de vie et une belle leçon..

« Je vais vous raconter une petite histoire d’un pilote de 30 ans passé, qui vient de donner une belle leçon aux jeunes et même au vieux bmx’er qui est votre serviteur…

Je ne vais pas tourner autour du pot ou du track, vous l’aurez deviné, ce type de 30 ans passé, c’est Damien Godet… Damien je le côtoie à travers mon job depuis la période JO de Pékin. Même si nous n’avons pas spécialement d’affinité,  c’est pour moi un grand pilote de BMX pour qui j’ai du respect.  Et il restera à tout jamais le premier et pour le moment, le seul  finaliste Français aux Jeux Olympiques, excusez du peu !  Et puis, j’ai toujours beaucoup d’empathie pour les types « qui en ont » et qui me donnent des belles leçons de vie. Ça a le don de m’inspirer, même à pas loin de 50 ans (dur constat !), et comme je n’ai pas la science infuse, je m’infuse des expériences de la vie et de ce qu’elle me propose, que ce soit en positif ou négatif. Là pour le coup, j’ai reçu une belle leçon de positivité, de combativité et surtout de capacité mentale, la caractéristique essentielle qui différencie les deux catégories entre le pilote lambda, et le champion. Clairement avec Godet le week-end dernier, nous sommes dans un cas de la seconde catégorie…

_FAB0140

Lors de cette récente coupe de France à La Roche Sur Yon, on a tous été littéralement scotché par la victoire de Godet lors du RD6 le dimanche.  Damien qui s’est permis  d’aller « chercher » à la régulière, un petit jeune qui monte et qui représente à lui tout seul, toute une région… Vous le connaissez tous,  c’est Arthur Pilard, le pur produit « made in Breizh » qui envoie du lourd. Malgré une épaule en vrac en tout début d’année, Arthur monte en puissance cette saison, ses derniers résultats le prouvent avec notamment une finale en coupe du monde.  

Le tôlier quand il cause, il ne fait pas semblant !

Mais ce w-e, le fameux Breton volant s’est incliné à la régulière et de haute lute, face à ce diable de Damien Godet ! Faut quand même se rendre compte que Damien gagne devant des gars tels que Mathis Ragot Richard, Romain Mayet et compagnie… Le tôlier quand il cause, il ne fait pas semblant ! Pas une réelle surprise me direz-vous, surtout quand on se souvient qu’il claque une cinquième place en coupe du monde à SQY il y a 2 mois… Jusque-là, l’exploit est beau, la performance est singulière, mais pas de quoi pondre un article pour autant. Sauf que…

_FAB0121

Déjà, gagner une manche de coupe de France en Élite, ce n’est pas donné à tout le monde. Demandez aux bons Européens régulièrement engagés dans notre championnat national ce qu’ils en pensent… Je ne parle même pas des bons Boliviens présents lors du w-e denier à La Roche, qui n’avaient que pour ambition, de passer les 3 manches ou d’atteindre les quarts, en catégorie Challenge… Merci à eux au passage pour cette touche d’exotisme et cette parfaite preuve de mondialisation de la discipline, favorisée par la FFC qui ouvre son championnat au monde entier, ce n’est pas le cas dans tous les sports.

Bref, pour en revenir au cas Godet, « le vieux » comme certains l’appellent gentiment, a donc gagné la finale du dimanche, mais, le type revient de loin, et le samedi aux essais, je n’aurais jamais cru le voir rouler du w-e…

Simon Lukie qui le suit, nous fait un énorme « Bunny-Up » au-dessus du bike de Damien…

En effet, en ce début de samedi, placé en bout de ligne une, je m’amuse à trouver des angles sympas pour immortaliser les pilotes à l’aide de mon Nikon. Pendant les essais Elites, Damien fait un start avec les potos et chose rare, se mange une belle boîte en atterrissant de la triple en bout de ligne, qui est en montée et pas franchement des plus faciles à passer, surtout si votre appui lors de l’éject’ n’est pas top ou qu’une petite rafale assassine vient délicatement vous incliner les deux roues… Sur le coup, le Dams foire complètement  son jump et glisse à l’atterrissage. Epique, pour couronner la scène, Simon Lukie qui le suit, nous fait un énorme « Bunny-Up » au-dessus du bike de Damien (voir vidéo ci-dessous), histoire de prouver que les fondamentaux, ça sert vraiment ! L’action est brutale tout comme le choc de Damien contre le sol. Ce n’est pas des plus spectaculaires visuellement, mais ce style de chute engendre des dommages suffisants pour vous bousiller un w-e de course, sans parler de la récurrente session « ponçage » d’avant-bras sur ce bitume du début de premier virage. Surtout si vous n’aimez pas vous barder de protections à ce niveau, on sait sciemment que s’il y a chute, vous allez offrir à dame nature (enfin, sur le bitume…) un peu de vous…

Donc, Mr Godet n’en est pas à sa première gamelle sévère et dans l’action, il se relève d’un coup et par réflexe, comme on le fait tous un peu par pudeur (car chuter ça fait mal au corps mais aussi dans la tête), histoire d’annoncer par fierté  » Hey les mecs, c’est bon, je gère ! Je suis un roc ! « . Tu parles… Le type de 32 ans est certes solide mais ça reste un humain et on sent qu’il souffre le martyre…

Il est de suite pris en charge par l’équipe de secouristes, particulièrement efficace et réactive lors de cette épreuve à La Roche Sur Yon, je dois le préciser (oui, j’en vois parfois des « bran….. ! ») et il est emmené sous la tente de soin puis ausculté par le médecin. Je vais le voir pour prendre des news: « Ça va Damien? »… « Non, pas vraiment, j’ai mal au bras et surtout à l’épaule… ». En effet, il a l’avant-bras gauche complètement « strié » en profondeur, un peu comme la terre d’un circuit de motocross US outdoor après une grosse manche de 30 mns… J’ai mal pour lui car je connais exactement ce style de douleur, entre le coup de soleil et le coup de cuter dans la peau (oui, j’ai été moi aussi un pilote de BMX et de moto il fut un temps…).

_FAB8305

Donc là à ce moment, je pense sincèrement, que Damien est out pour tout le w-e…

Mais surprise, je le vois un peu plus tard prendre le départ des manches qualifs. Je me dis au fond de moi qu’il est balèze et qu’il y croit, mais qu’il ne va pas avancer du w-e… Je me trompais… Il va en finale et fait 4 en ce samedi. Waouh, quel mental !

_FAB0120

Et le lendemain, comme vous le savez, il gagne ! Entre parenthèses,  je passe aussi sur un « détail » qui n’a aucune importance, le trentenaire roule sur un BMX Standard en full chromo 4130… Comment ça un détail ? Oui, parfaitement, et n’allez pas croire que ça puisse être un revers pour tous les partisans du carbone ou de l’alu aéro, loin de moi cette idée !

_FAB9692

Damien Godet est membre de la DN Compiègne SPORT-RAD

Alors la morale de l’histoire dans tous ça ? Déjà, le vieux n’est pas mort c’est factuel, et sa récente sélection en Équipe de France pour les prochains championnats du monde à Bakou, en est une belle reconnaissance. Cela atteste  de sa belle forme et surtout de son niveau, qui à 32 ans est impressionnant.

Et si le plus vieux pilote du circuit mondial terminait sa carrière sur le hold-up du siècle à Bakou aux Worlds 2018 ?

Le w-e dernier, il a donc battu les meilleurs Français (sauf quelques uns, on est d’accord), des gars qui vont en finale de coupe du monde et surtout, il a démontré un mental à toute épreuve après une chute qui en laisserait un bon nombre sur le carreau. Il prouve que le mental comme on dit, de plus à 30 ans passé pour un sportif de haut niveau en BMX ( ce qui équivaut à 80 ans dans la vie normale…), c’est cette force qui fait la différence, pas quand tout va bien, mais surtout dans les pires moments, là où on est dans le dur, que l’on souffre…

Imaginez vous faire une pizza des familles, sauce douleur, juste avant un gros w-e de course… Il en faut là-haut de la volonté pour aborder sereinement et avec abnégation ses tours, le corps douloureux et le « mental » au final plus froissé que le corps… Et il en faut encore plus, pour gagner. 

Et si le plus vieux pilote du circuit mondial terminait sa carrière sur le hold-up du siècle à Bakou aux Worlds 2018 ?

_FAB0128

Fans de Damien Godet et de chromo, il est temps de vous mobiliser pour encourager ce dinosaure du BMX qui, comme il le dit, arrête le « Bicross » en fin de saison. À vous de l’en dissuader…

Total Respect Mr Godet ! « 

F.Rolland/ Plus vieux encore que D.Godet…

 









Vous aimerez aussi




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire plus
Coupe d'Europe 2018: Léo Garoyan et team BGI s'illustrent En parallèle de la coupe de France se déroulaient ce week-end les deux dernières manches de la coupe d'Europe UEC 2018...