INDOOR DE TOURS: La guerre des tranchées !

11/03/2015  Par Fabmx1 
2


Le week-end dernier du 7 et 8 mars, c’était  le grand retour de l’Indoor de TOURS, qui après neuf ans d’absence, devait incarner la grande fête du BMX comme à la grande époque… Pourtant, malgré un immense Parc des Expositions adapté à ce type d’événement, des gradins imposants pouvant recevoir de nombreux spectateurs dans un confort qu’on aimerait retrouver à chaque indoor, et une organisation à la hauteur grâce à ses bénévoles surmotivés et efficaces, ce ne fût pas le grand moment de BMX qu’on avait tous imaginé…

Surtout en ayant connu les grandes éditions de l’Indoor de TOURS dans les fameuses années 90, où la piste était réputée pour être un monstre de qualité et de technicité, plébiscité par les meilleurs pilotes de la planète… Malheureusement, cet Indoor « New School » de mars 2015,  à cause d’une piste ratée, fut loin de répondre aux attentes d’une race d’un tel niveau… Explications !

_FAB4602 copie

Hall immense du parc des Expositions de TOURS, mais assez sombre avec un plafond noir et un éclairage assez faible.

Visuellement pourtant, le tracé était bien pensé, avec de belles et grandes courbes, ainsi que des lignes techniques et des sauts imposants, propices aux jumps les plus engagés… Mais, c’était sans compter sur la qualité de la terre glaise utilisée, malheureusement gorgée d’eau, car entreposée de long mois d’hiver à l’extérieur et non couverte (mais pourquoi ?). Une terre constituant la base du track et qui allait rejeter ses molécules d’H2O durant tout le week-end, rendant impossible le tassage et le compactage des bosses…

_FAB3959 copie

Les ornières étaient omniprésentes…

Le résultat fut donc, n’ayons pas peur des mots, « catastrophique » pour l’organisation, le constructeur de la piste et les pilotes… Ces courageux qui ont dû rouler et composer avec un track lourd, truffé d’ornières, dangereux, tuant littéralement les jambes,  rendant presque impossible toute accélération vive et le moindre jump… Une erreur fatale dans la conception du track, qui se résume par une terre mal entreposée et non adaptée à l’organisation d’un track Indoor…

Ces bénévoles qui n’ont pas baissé les bras et qui nous ont prouvé que même dans l’adversité, il ne faut rien lâcher…

Cette erreur, l’organisation l’a donc payé cash, car quasi la majorité des pilotes a détesté cette piste. Pourtant, cette organisation, avec ses bénévoles dévoués, faisant preuve d’abnégation devant tant de critiques, courbant le dos mais pas les épaules car essayant tant bien que mal, pendant tous le week-end, à coup de pelles et de râteaux, de rendre la piste praticable, allant même jusqu’à utiliser de la moquette pour éviter les ornières (à notre avis, un mauvais choix, car une moquette trop fine ne gommant pas les ornières et au contraire, ne permettant pas à l’eau de s’évacuer…).

_FAB4067 copie

La pose de bandes de moquette n’a rien changé au problème…

Ces bénévoles, sans qui rien ne serait possible, qui n’ont jamais baissé les bras et qui nous ont prouvé, que même dans l’adversité, il ne faut rien lâcher… On tient vraiment,  avant ce compte rendu, à leur témoigner notre plus grand respect, car ils ont subi, tout comme les pilotes… Merci donc à vous les bénévoles et merci aussi à tous les riders, qui malgré tout ont joué le jeu, même si certains ont refusé de rouler, trouvant à juste titre, le tracé pas adapté et risqué.

_FAB4309 copie

Les bénévoles n’ont pas baissé les bras. Gros respect à ces gens dévoués.

Peut-on sincèrement  en vouloir aux organisateurs de cet Indoor de TOURS ?

Qui souhaitaient le plus au monde, que ce week-end soit inoubliable (dans le bon sens)… Il serait bien trop facile de dire oui… Fabmx1.com assume et prend le parti de ne pas en leur en vouloir. On ne se permettrait pas de les juger en mal, car on a pleinement conscience que de nos jours, pour organiser une course de cette ampleur, il faut beaucoup de courage et surtout…de l’argent ! 

Sachez, pour votre information, qu’au niveau du budget, les organisateurs n’ont eu que très peu de partenaires et d’aides financières ( il se dit un total dérisoire, qui se monterait à 4000 €…), rendant extrêmement difficile les choix et les solutions idéales pour concocter un Indoor parfait. De plus, ils n’ont eu que très peu de temps entre la validation du projet et sa conception. Beaucoup de paramètres n’aidant pas pour réaliser une manifestation à la hauteur des exigences minimales…

_FAB3898 copie

Une piste de type Enduro du Touquet…

Certains même ont pesté, car ils n’ont pas eu le luxe d’avoir une retransmission internet en LIVE, soi-disant « gratuite » comme beaucoup le croient ! Pensez donc… même si indirectement un LIVE est « gratuit » pour un internaute, il est loin de l’être pour l’organisateur ! Et sur ce point, il serait quand même opportun d’ouvrir un peu les yeux et ne surtout pas croire qu’un « Live » est assuré par une équipe de « bénévoles », juste pour la beauté du sport…

Ceci dit, il est normal de faire payer une prestation car tout travail mérite salaire ! Nous, on fait bien payer 20 € un abonnement d’un an, car on créé du contenu exclusif, qui demande beaucoup de travail, du matos photo/vidéo très cher, du temps et des frais de déplacements (entre 300 et 1500 €/déplacements en France et dans le monde…).  Il y a donc pour un LIVE, toujours une facture à la fin et pas des moindres, que l’organisateur de TOURS était loin, mais alors très loin de pouvoir assumer !

_FAB4338 copie

Pelles, râteaux et balais n’ont pas chômés…

Malgré tout, même si ce week-end ne fut pas à la hauteur à cause du track, le monde ne s’arrête donc pas de tourner et on avance ensemble pour en retirer des enseignements. Le BMX c’est l’école de la vie, et le BMX  Français a donc pris une claque, celle qui marque avec la trace des doigts… Une bonne claque pour ne pas rééditer ce type d’erreur à l’avenir… Il en va de la santé des pilotes, de l’ambiance dans le monde du BMX français et de l’état général de ce sport qui nous passionne tant. Nous sommes des grands, nous sommes responsables, prenons justement nos responsabilités et tirons les bonnes conclusions. Pas la peine de tirer à boulet rouge sur l’organisation ou les instances fédérales, ni sur telle ou telle personne, il y a eu une erreur, faut assumer, point ! L’erreur est humaine comme on dit, prenons note et avançons TOUS dans le bon sens maintenant… Le BMX est une famille il parait, mais une famille qui apparemment aime se déchirer à la moindre occasion, alors qu’on a quasiment tous, cette même passion en nous. Au passage on souhaite un prompt rétablissement aux blessés du week-end.

Comment supporter l’idée qu’ un pilote suite à une chute, puisse devenir paraplégique à cause d’une erreur dans la conception d’un track ?

Mais attention quand même, car des erreurs comme ça, peuvent prendre une salle tournure, surtout si un pilote se blesse durement, car la roue avant se plante dans l’appel trop mou ou dans la moquette… Et justement, on n’est pas passé loin du drame avec la chute de Mathis Messner qui accroche la réception à cause d’un appel foireux et se fracasse deux mètres plus bas au sol… On ne joue pas avec la santé des pilotes, surtout avec un track mal préparé. Comment supporter l’idée qu’un pilote suite à une chute, puisse devenir paraplégique à cause d’une erreur dans la conception d’un track ? Le BMX est un sport à risques, tout le monde en est conscient, mais ne les multiplions pas, juste par oublie ou par un mauvais jugement  SVP… Le BMX a plus de 40 ans et il en a vu des Indoors avec des terres trop molles (Bercy 1…), donc on devrait savoir faire de nos jours en 2015, non ?

  Mais rien n’est perdu et on pense que ça n’arrivera plus, du moins à TOURS… En effet, la municipalité de TOURS, consciente des soucis rencontré par l’organisation, à la fin du week-end, a annoncé et promis de débloquer pour 2017 (date du prochain Indoor, qui ne peut avoir lieu que tous les deux ans) un budget conséquent pour remédier aux côuts élevés d’une manifestation de cette envergure, et donc avoir un track plus qu’à la hauteur… Une perspective positive, surtout pour cette organisation qui a grandement souffert et qui ne méritait pas ça, d’autant plus pour un retour… Souhaitons-leur de s’en remettre car ils méritent mieux, c’est certain !

_FAB4642 copie

Les légendes Ed Cordier, Claude Vuillemot et Xavier Redois étaient là, pour notre plus grand plaisir !

Malgré un track qui laissera évidemment un goût très amer, le week-end n’est pas à 100% négatif, loin de là ! Entre un salon d’exposants bien fourni, un petit musée old-school au top, des anciennes gloires présentes dont les légendes vivantes, Xavier REDOIS, Claude VUILLEMOT et Edouard CORDIER qui ont même enfourché leurs vélos et tenues d’époques (on y reviendra dans un prochain report), et des courses très disputées,  nous avons eu notre lot d’émotions et de spectacle !

Tout de suite, résumé du week-end avec le compte rendu pour toutes les catégories/ Réservé aux abonnés Fabmx1.

Abonnez-vous et vivez 100% de l’expérience Fabmx1.com :

Logo abo Membre

 

 






Article précédent
What about the SCRUB ?
Article suivant
TUTO PILOTAGE: LE DEPART by Quentin CALEYRON



Vous aimerez aussi




2 Commentaires

Superbe résumé ! Merci !


Le top comme d’hab, ça valait le coup de ne pas dormir Fab ! :)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire plus
What about the SCRUB ? Il fut un temps aux USA où l'eau était claire, où un numéro 259 sur une 125 KX mettait le feu aux championnats de motocross...