Et si le BMX vendait du rêve comme en SX US motocross ?

16/01/2018  Par Fabmx1 
0


Voici une réflexion sur notre sport, un petit état des lieux de son évolution et surtout, un texte pour essayer de trouver des idées afin de l’améliorer. On ne se voile pas la face, on en parle objectivement, comme une autocritique afin de mieux avancer…

Nous n’allons pas nous mentir, il manque vraiment des « trucs » dans notre sport pour qu’il puisse s’épanouir et attirer les foules, on n’en a tous conscience… Mais depuis 40 ans que le BMX Racing existe, ce n’est plus un sport comme on le nommait jadis, « nouveau », ou « jeune » voire « fun », il est maintenant mature, c’est un grand garçon.  D’un hobby à ses débuts, il est devenu un sport reconnu, et même depuis une décennie, un sport Olympique qui plus est… Et  pourtant, on a toujours du mal à attirer les foules lors des compétitions nationales. Peu de public, on rame pour attirer les gros sponsors et surtout, il y a un manque d’argent… Même en Coupe du Monde le BMX n’arrive pas à réunir un public conséquent, et il est souvent très  difficile de rassembler plus de 2000 spectateurs. Ne parlons pas des Worlds chaque année, où nous n’avons pas loin de 5000 spectateurs par jour, mais uniquement composé des pilotes et accompagnateurs…

Est-ce que notre sport est uniquement digne d’intérêt pour le grand public lorsqu’il y a des chutes aux JO ?

N’est-il pas assez beau, spectaculaire et attirant, pour passionner des gens qui ne sont pas, soit parents de pilotes, soit pratiquants ?

Faudrait-il repenser notre sport en profondeur et tenter de le rendre plus « mainstream », plus accessible et n’ayons pas peur des mots, plus professionnel, moins compliqué à suivre toute une journée, pour le commun des mortels ? On parle des grosses compétitions, celles qui sont la vitrine de notre sport, la Formule 1, le Supercross US, bref, des événements pouvant attirer le grand public.

Prenez un exemple, imaginez  une personne qui débarque en Coupe de France et qui n’a jamais vu de BMX de sa vie… Après avoir regardé 20 catégories X  3 manches pendant des heures, si vous ne lui offrez pas les finales sur un plateau et un show, le moment le plus excitant de la journée, il y a de fortes chances, qu’après les phases qualificatives, elle soit déjà blasée par le spectacle et ait envie de partir… Il n’y a que lors des courses Indoor, où le public n’accède au spectacle qu’à partir de la cérémonie d’ouverture et pour les phases finales. Ce condensé qui fonctionne et qui finalement se rapproche de la bonne solution. Ouf ! Et si on créait un championnat « Supercross » en hiver avec St Etienne, Avignon, Tours et Caen ? Un championnat sponsorisé par de gros partenaires, du prize-money et du public ? L’idée est lancée…

FAB4117-copie

Faut-il tout changer dans les courses classiques hors Indoor ?

Non, on ne va pas changer le format type d’une compétition de BMX avec ses manches qualificatives, ses catégories et ses courses de 30 secondes. On est d’accord, mais ne pouvons-nous pas rendre ces journées ou ces soirées de courses beaucoup plus distrayantes et attirantes ? Ne faut-il pas faire les qualifications le samedi, et faire uniquement les phases finales le dimanche ? Ainsi on condense la compétition, on réduit sa durée (le grand public paye en général pour suivre un spectacle de 2 h, pas pour 12 h !) et on peut alors se concentrer pour développer le côté « spectacle », ce vecteur qui attire les foules. Je veux parler du grand public, celui qu’il faut « séduire » avec des artifices et des méthodes qui fonctionnent.

Car ce grand public, en veut pour son argent et de nos jours ! Au niveau des divertissements, il a beaucoup de choix et d’offres (match de foot, de rugby, basket, spectacles, concerts, cinéma, Bowling, restos entre amis, etc.), et de ce fait il devient sélectif et ne choisira le BMX que s’il offre un spectacle à la hauteur et digne d’intérêt dans son ensemble. ATTENTION, quand on parle de « spectacle », on ne parle pas de chutes, d’un sport qui s’apparenterait au film « Rollerball », mais plutôt de la partie animation autour du BMX, qu’il serait intéressant de revoir… Peut-être que la FFC ou l’UCI devraient se pencher sur cette idée ?

Pourtant de nos jours des essais il y a eu comme avec la « Red Bull R-Evolution », qui tenta de « casser » la tradition de ce sport si conservateur au final. L’idée de mélanger la race et le freestyle, était bonne, le spectacle était là ainsi que le public nombreux,  mais après deux éditions, Red Bull n’a pas pérennisé cette « révolution ». Pourquoi ? On n’en sait strictement rien… Alors que l’on sentait justement que RB avait dépoussiéré notre sport et fait souffler un vent nouveau pouvant inaugurer pourquoi pas, un nouveau championnat de ce type de courses. On y croyait…

Competitors - Action

Et si on regardait, pas si loin, juste à côté, avec un sport cousin qu’est le Supercross moto par exemple, pour avoir une première piste…

Il y a deux semaines c’était l’ouverture du championnat AMA SUPERCROSS 2018 à Anaheim en Californie. Un stade plein à craquer, 50 000 personnes, des gros sponsors, les TV, un paddock animé avec des démos de BMX dirt, des expos, des présentations de marques, des séances de dédicaces cadrées (comme à la Sécu, il faut prendre un ticket et faire la queue pour avoir un poster dédicacé de Mesquin ou Tomac…) des Umbrella Girls, etc. La recette de ce succès est le fruit d’un travail de longue haleine depuis 30 ans pour rendre un sport de « campagne » qu’est à la base le motocross, en un sport PRO, mainstream, citadin, accessible et spectaculaire qui permet à toute une famille de venir voir un spectacle le samedi soir, comme on va voir un match de foot ou de base-ball (aux USA), le paquet de pop-corn à la main, sans se salir et bien posé dans un fauteuil…

Alors qu’elle est la solution pour que le BMX soit connu et reconnu du grand public ? Et s’il suffisait juste de s’inspirer de ce qu’il existe ailleurs, dans d’autres sports ?

26220612_1549728445074442_8514922573685912430_o

Le Supercross moto aux USA, c’est 17 épreuves, des stades de Base-ball pleins à craquer, de gros sponsors, de l’argent pour les pilotes, les organisateurs et les teams… Photo du stade de l’ouverture du championnat à Anaheim (CA)…

Le concept du Supercross moto c’est ça… Le prétexte de la compétition pour finalement vendre du rêve et du spectacle à des gens qui veulent  voir des superstars avec un spectacle efficace, spectaculaire et les oreilles abreuvées de gros son bien branché (pas de « techno makina fête foraine ».  Et il faut savoir qu’aux SX US, sur 50 000 spectateurs, plus de la moitié ne connaissent pas toujours les pilotes, ils viennent voir un spectacle comme on va au cinéma ou regarder un match de boxe ou de NBA dans les gradins. Un concept pas si loin finalement de ce que l’on proposait à l’époque de la Rome Antique dans les Arènes… Du divertissement.

Avec de belles présentations des pilotes, on mettrait en avant leurs véritables personnalités, on les rendrait plus charismatiques, les enfants s’identifieraient à eux, chose que l’on a tendance à gommer de nos jours et c’est bien dommage !

Et avant chaque « spectacle » digne de ce nom, il faut en général une présentation à la hauteur.

Voici dans la vidéo plus bas, un exemple de présentation des pilotes juste extraordinaire, mettant en avant les sponsors et les top-riders, élues au rang de stars… C’était pour l’ouverture de la saison SX aux USA à Anaheim, et c’est comme ça à chaque course du championnat qui en compte 17 à travers toute l’Amérique. Peut-être avant de commencer les grands travaux pour un BMX nouveau, ne devrions-nous pas déjà faire des présentations de pilotes à la hauteur de notre sport, un peu juste avant les phases finales, quand le public est là dans les gradins ? Un tour d’honneur de chaque top pilote par exemple (ils pourraient même envoyer des tricks, histoire de faire monter la température !), agrémenté d’une interview. Ces mêmes pilotes pouvant lancer des stickers dans le public et pouvant exhiber fièrement leurs sponsors… Et aussi, on mettrait en avant leurs véritables personnalités, on les rendrait plus charismatiques, les enfants s’identifieraient à eux, chose que l’on a tendance à gommer de nos jours et c’est bien dommage !

Juste comme çà… Lorsque aux championnats de France, il y a le défilé des DN sur la piste, le public adore.

Alors pourquoi lors des Coupes de France, on ne ferait pas un défilé des pilotes qualifiés pour les demies et finales ?

On ferait monter la pression et le côté spectacle, non ? Avec si possible une mise en scène au top, à coups de clips vidéo, de gros sons et de lumières qui mettent dans l’ambiance et assurent la part de show qui plaît tant au grand public ? Mais pourquoi pas !

Ces pionniers trop souvent gentiment moqués par la « next-generation » car les vieux, c’est trop des Old-School avec leurs selles hautes et leurs pédales plates…

Et si en BMX on arrivait à faire ça ?

Ce texte n’étant finalement qu’une simple réflexion, que vous y adhériez ou pas… Mais ne faudrait-il pas à un moment, se poser les bonnes questions et essayer d’imaginer un BMX « 2.0″ qui serait enfin reconnu du grand public, qu’il y ait de gros sponsors intéressés et injectant de l’argent, des pilotes Pro payés en conséquence ? Nous sommes très certainement utopistes avec cette réflexion, mais ce n’est pas grave, on essaye de réveiller les consciences…

Et si les plus anciens avaient déjà connu çà avec le Bicross à Bercy ? Nous n’étions franchement pas loin de la vérité, avec du spectacle, des stars Américaines et Européennes, des shows freestyle, des TV et des « directs sur TF1 !!! », des gros sponsors (YOP, Reebok, MBK, etc.), et un public en masse… On dit que l’histoire se répète non ? Ils étaient des précurseurs ces anciens finalement, ces pionniers trop souvent gentiment moqués par la « new-generation » car les vieux, c’est trop des Old-School avec leurs selles hautes et leurs pédales plates… ;-)

1984-Bercy1-MBK-Branding-Photo-Marc-Le-Noir-01

Bref, en attendant, jugez par vous-même avec cette vidéo qui met des frissons, ce qu’en Supercross US ils arrivent à faire de nos jours. Oui, on peut toujours rêver…











Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire plus
Championnats d'Europe: Début des travaux à Sarrians La société de construction de pistes MyTracks a commencé les travaux pour modifier la piste de Sarrians et en faire un bijou...