DUEL: Casque cross FLY F2 / Casque vélo FLY WERX

16/11/2017  Par Fabmx1 
0


Le marché du casque de BMX se divise en deux familles. Le casque de motocross et le casque de vélo. Voici le duel entre le casque de motocross FLY F2 CARBON PURE et le casque de vélo FLY WERX CARBON RIVAL (Système MIPS). Deux casques homologués pour la compétition de BMX mais qui diffèrent en pas mal de points. Voici un duel, de façon à les comparer et pourquoi pas, vous aider à choisir entre ces deux beaux représentants des deux familles de casque… En 8 rounds le match commence !

_FAB5741

1/Look

Critère hautement subjectif, le look est cependant un élément très important dans le choix d’un casque. Ces deux casques de la même marque FLY se différencient premièrement par la taille. Le F2 étant à la base un casque de motocross, est plus volumineux que le Werx qui lui est un casque destiné au BMX et VTT. Plus anguleux dans les détails le F2 arbore un ensemble qui reste assez rond et large, voire massif, alors que c’est l’inverse pour le Werx. Plus arrondi et plus longiligne, il est étroit et ne renie pas sa famille de casque spécial vélo. Au moment du choix uniquement sur le look, c’est difficile car les deux sont beaux ! Si vous êtes plus fan de motocross, vous préférerez le F2 alors que si vous êtes à fond BMX et DH VTT, le Werx sera votre choix. Pour notre part, même si le Werx est magnifique surtout avec sa finition carbone apparent, on préfère la forme plus ronde, surtout de face, du F2. Choix juste subjectif en somme…

FLY F2 – 1 / FLY WERX – 0

_FAB5744

2/Poids

Là, c’est beaucoup plus facile à comparer ! Nous avons nos deux casques en taille L,  il suffit d’une balance électronique… Sur la balance, le verdict tombe avec 1273 grammes pour le F2 et 1008 grammes pour le Werx. C’est plus de 260 grammes en moins pour le Werx par rapport au grand frère, un argument de poids. Même s’il faut relativiser et bien avoir en tête qu’un casque de 1273 grammes sur un tour de 30 secondes, ce n’est rien, surtout si ce casque est un gage de sécurité… Par contre ça peut l’être pour des enfants ou des jeunes ados aux cervicales fragiles…

FLY F2 – 0 /FLY WERX – 1

Sans-titre-2

3/Confort

Pour ceux qui connaissent les casques de motocross , ils sont dans la plupart des cas plus confortables que les casques de vélo. Pourquoi ? Car en règle générale, les mousses de l’intérieur sont plus épaisses et ils ont une forme plus arrondie qui recouvre idéalement la tête. Dès qu’on enfile le Werx et le F2 la différence est nette, ce dernier est plus confortable. Il est même ultra confortable par rapport à la majorité des casques de motocross, c’est un must ! N’allez pas en conclure que le Werx est inconfortable, bien au contraire ! Et on peut dire qu’il est par exemple plus agréable à porter qu’un TLD D3, qui pourtant est la référence… Mais le F2 avec ses mousses très épaisses, est littéralement un canapé pour votre tête.

FLY F2 – 1 /FLY WERX – 0

Sans-titre-1

4/Champ de vision

Si un casque obstrue la vision, c’est comme rouler avec un œil fermé ! Donc c’est un critère déterminant lorsque l’on achète un casque. Nos deux casques sont équipés d’une visière réglable placée très haute, qui ne gêne jamais la vision, même au start avec la tête baissée et le regard relevé fixant les feux. Au niveau de la mentonnière, nos deux casques sont équipés d’une mentonnière basse, mais légèrement plus pour le Werx. De plus elle est plus longue et située plus loin du nez, ce qui donne une sensation de plus d’espace et augmente sensiblement le champ de vision. Avantage très minime mais comme il faut faire un choix, on choisit le Werx.

FLY F2 – 0 /FLY WERX – 1

_FAB5731

5/Ventilation

Même sans essayer ces casques, il ne faut pas être devin pour faire son choix… En effet, il n’y a qu’à comparer le nombre et la taille des trappes d’aération du Werx/au F2. Sur la mentonnière le Werx a 8 trappes pour 6 sur le F2 et au niveau du front sur la coque, c’est 6 pour le Werx et 4 pour le F2. Si en plus en se rend compte que les aérations sont plus grandes sur le Werx, on en conclut même sans test, que le Werx gagne. Pour vérifier, nous avons roulé avec les deux et sans surprise nous avons constaté une bien meilleure aération du Werx/au F2. Cette impression est due au nombre d’aérations, mais aussi au système de canaux internes bien plus développé sur Werx que sur le F2. Si on rajoute la mentonnière plus éloignée de la bouche, c’est sans partage une domination du Werx à ce niveau.

FLY F2 – 0 / FLY WERX – 1

_FAB5734

6/Finition

Fly Racing ne rigole pas avec la finition et a forgé en partie sa réputation sur ce critère. Nos deux casques sont quasiment parfais en finition, que ce soit l’ajustement des joints ou des trappes d’aération c’est du travail de très haut niveau. Les intérieurs démontables sont parfaitement ajustés et ne dépassent en aucun point. Les visières sont pour nos deux casques parfaitement intégrées et fixées en 3 points avec des vis alu latérales et une vis au milieu en plastique. Mais comme on doit trancher, on opte pour le Werx car ce dernier a des détails qui font la différence tels que les mousses de côté qui sont équipées du système « Pull » permettant de les ôter facilement en cas d’accident. Ou encore des mousses intérieures plus élaborées (système évolué de canalisation d’air) ou encore le petit trou pour faire passer le fil d’Ipod dans le joint inférieur sur la gauche. Bref, quelques détails mais qui font pencher la balance vers le Werx. Et on ne parle même pas de la trame du carbone tressé apparent…

FLY F2 – 0 / FLY WERX – 1

_FAB5748

7/Sécurité

Sur le papier, un casque de motocross homologué est plus sécurisant qu’un casque de vélo. La raison est simple, un casque de moto en général, subit des tests aux normes de sécurité bien plus drastiques qu’un casque de vélo car il doit être homologué et certifié pour le Code de la route… En clair, le casque Werx est conforme et supérieur aux normes d’homologation en vigueur pour un casque de vélo, qui sont CPSC1203, CE EN1078:2012 + A1:2012, AS/NZ2063.2008 ASTM F1952-15. Et le casque F2 est conforme aux normes européennes certifiées CE E (9) 22-05 pour le Code de la route. En résumé, le casque F2 subit un traitement terrible pour passer les normes d’homologations route Européenne. Les voici:

« Pour bénéficier de la norme ECE 22-05, un casque passe par une multitude de tests et contrôles : amortissement des chocs, angle de vision, résistance à l’abrasion, déformation à l’impact, qualité de l’écran et système de retenue.

Le casque est testé avec sa visière et elle-même est testée au niveau de son champ de vision, de la transmission lumineuse, de la diffusion de la lumière, de la transmission spectrale, de la réfringence, de ses caractéristiques mécaniques, de ses qualités optiques, de sa résistance aux rayures ainsi que de l’angle d’ouverture de l’écran. »

Voici le tableau des homologations Européenne pour les casques:

Capture d’écran 2017-11-16 à 10.48.44

De ce fait c’est le casque FLY F2 qui sur le papier l’emporte. Cependant, il ne faut pas omettre que notre casque FLY WERX de type « RIVAL » intègre le système MIPS. Ce système permet une rotation de la calotte et en cas de choc, il minimise et diffuse les impacts de façon à mieux lutter contre les traumatismes crâniens.

Mais les normes d’homologation l’emportent et notre choix au niveau sécurité se porte sur le F2. Il faut dire aussi que sur la tête il donne une plus grande sensation de protection du fait de sa grosseur et de sa largeur de mousses bien plus supérieure par rapport au Werx…

FLY F2 – 1 / FLY WERX – 0

_FAB5742

8/ PRIX

Elément déterminant à l’heure de sortir les euros et de craquer plus d’un tiers de SMIC… En effet, il faudra débourser 499, 95 € pour le WERX RIVAL (Système MIPS) et 399,95 € pour le FLY F2 PURE de notre test. C’est donc ce dernier qui l’emporte au niveau du prix.

FLY F2 – 1 / FLY WERX – 0

_FAB5743

Conclusion

FLY F2 = 4 /FLY WERX = 4

Hasard du classement, c’est un match nul pour nos deux casques. Un résultat qui s’explique en partie par le fait que nos deux casques sont excellents mais dans des caractéristiques bien distinctes et suivant ce que l’on attend d’un casque. Ceci dit et dans la majorité des attentes d’un casque haut de gamme pour le BMX,  ces deux FLY sauront vous satisfaire. Si vous êtes plus sensibles à la grande sécurité et que c’est votre ultime priorité, de plus,  vous avez un niveau de pilote SX ou vous êtes un adepte des sections PRO, il vous faut choisir le casque FLY F2 !  C’est un must au niveau de la protection grâce aux normes d’homologation Code de la route qu’il a subi. Par contre si vous aimez un casque léger, bien ventilé et alliant une bonne sécurité mais que ce dernier critère n’est pas fondamental pour vous, optez pour le casque FLY WERX. Même si son système MIPS n’est pas négligeable dans le choix d’un casque sécurisant, les contraintes que subit un casque homologué vélo (NF EN  1078+A1)  comme le WERX, sont moindres que tout casque homologué route… Voilà, nous vous avons donné les clés, à vous maintenant de faire votre choix en fonction de vos attentes.

_FAB5752

 









Vous aimerez aussi




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire plus
10 trucs pour séduire un nouveau sponsor ! L'argent, c'est le nerf de la guerre, sans lui pas de déplacements dans toute la France, pas de races à l'étranger, pas de nouveau...